Skip to main content

Avertissement sur les risques: Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perte d'argent rapide en raison de l'effet de levier. 73,77 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez cliquer ici pour lire notre Avertissement sur les risques.

73,77 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

dollar-data

Le dollar est à la traîne par rapport à ses concurrents malgré des données solides

Fri 12/05/2023 - 07:10

L'année dernière, le dollar américain a connu une année particulièrement solide, le billet vert se frayant un chemin jusqu'au sommet du classement des principales devises dans un contexte d'inflation élevée et de politique monétaire agressive de la part de la Fed. Entre l'atteinte de la parité historique avec l'euro, les rendements des obligations d'État parmi les plus élevés de mémoire récente et les niveaux records de demande de la part des investisseurs institutionnels et privés, 2022 a été l'une des meilleures années de l'histoire de l'USD. Mais tout cela semble avoir changé.

Le dollar s'est effondré face aux autres grandes devises et, loin de s'échanger à 1:1 avec l'euro, la fibre est maintenant revenue à des niveaux pré-pandémiques de 0,91 au moment où nous écrivons ces lignes (10/05/2023). Quelles sont donc les causes de ce ralentissement soudain ? Les chiffres de l'emploi sont plutôt bons et les rendements des bons du Trésor restent élevés. Les raisons de la baisse continue du dollar ne sont pas immédiatement claires. Dans cet article, nous allons explorer certains des facteurs clés en jeu pour tenter de prédire ce que l'avenir pourrait réserver au dollar.

La politique monétaire faucon touche à sa fin

La relation entre la politique de la banque centrale et les performances d'une monnaie donnée est bien établie, et le dollar américain ne fait pas exception à la règle. La Réserve fédérale a procédé à un resserrement agressif plus long et plus fort que tous les autres grands régulateurs et a été contrainte de mettre fin prématurément à son cycle de hausses à la suite de la faillite de plusieurs grandes banques, notamment les effondrements très médiatisés de Signature et de SVB.

Et si la Fed a de nouveau relevé son taux d'intérêt cette semaine, ce n'est que de 25 points de base et, comme c'est souvent le cas, ce n'est pas ce que le régulateur a dit qui a fait bouger les marchés, mais plutôt ce qu'il a choisi d'omettre. Les perspectives de l'autorité de régulation américaine étaient nettement plus prudentes que celles de la plupart de ses homologues, et elle a choisi d'abandonner toute indication sur les futures hausses de taux. L'indice du dollar américain a clôturé en baisse de 0,42 % le jour de la décision (03/05) et a conservé ces pertes au cours de la semaine écoulée. Les marchés prennent clairement en compte le scénario désormais clair selon lequel la Fed sera contrainte d'arrêter ses hausses à 5,25 %, alors qu'elle avait fixé son taux cible à un niveau plus proche de 6 % au début du cycle.

Des affaires risquées

Tous ceux qui ont investi de l'argent sur les marchés savent à quel point 2022 a été dévastateur pour les actifs à risque. Il y a eu une fuite massive des risques et, sans surprise, la plupart des capitaux ont été convertis (au moins temporairement) en dollars américains. Avec l'or et le franc suisse, le billet vert est l'actif le plus à l'abri du risque, et les craintes et l'anxiété suscitées l'année dernière par l'inflation galopante et l'incertitude générale se sont traduites, comme on pouvait s'y attendre, par un renforcement du dollar.

Jusqu'à présent, l'année 2023 a été marquée par la résurgence d'instruments risqués tels que les cryptomonnaies et les actions. Il n'est donc pas surprenant de voir le dollar revenir à des niveaux plus raisonnables, d'un point de vue historique. Le bitcoin est actuellement en hausse de près de 70 % depuis le début de l'année, alors que le S&P 500 a progressé de près de 10 % au cours de la même période. Même les monnaies fiduciaires à bêta élevé, comme le dollar australien, ont enregistré des gains modestes à la suite de la dernière réunion du FOMC. Pour la plupart des traders et des investisseurs, le renversement provisoire du marché baissier prolongé est un élément extrêmement positif, même s'il se traduit par une baisse à court terme du dollar américain. Pour autant qu'une dévaluation majeure puisse être évitée, une correction raisonnable à partir des niveaux de fin 2022 serait probablement la meilleure solution tant pour le dollar que pour l'économie américaine.

Gardez l'esprit positif

Compte tenu de la morosité générale répandue ces derniers temps, il est important de noter que l'économie américaine est, en fait, extrêmement solide à l'heure actuelle. Le taux de chômage n'a jamais été aussi bas depuis plus de 50 ans (3,4 %), un niveau inégalé depuis l'été de l'amour à la fin des années 1960. Par ailleurs, les dernières données sur les emplois non agricoles indiquent que 253 000 nouveaux emplois ont été créés en avril. Ce chiffre a totalement dépassé toutes les prévisions, dont les plus optimistes tournaient autour de 165 000.

Si l'on regarde les rendements des bons du Trésor, on constate également une dynamique très positive. L'obligation d'État à deux ans est repassée au-dessus de 3,92 % après avoir atteint 3,56 % le mois dernier, ce qui constitue un signe fort de confiance dans la monnaie nationale américaine. Bien qu'un marché de l'emploi solide et des rendements élevés des bons du Trésor soient traditionnellement favorables à la valeur papier du dollar, les investisseurs ne devraient pas être perturbés par l'incapacité de l'USD à transformer des fondamentaux solides en gains réels. Nous ferions bien de nous rappeler à quel point le dollar a grimpé en 2022 sous l'effet conjugué de l'incertitude géopolitique, de l'hyperinflation et de la divergence des politiques des banques centrales. Une correction n'est pas seulement parfaitement compréhensible, elle est absolument nécessaire pour assurer la compétitivité des exportations américaines et la stabilité du système monétaire dans son ensemble.

Négociez des CFD sur devises avec Libertex

Que vous pensiez que le dollar américain va poursuivre sa tendance baissière ou que les bases d'une croissance stable sont désormais posées, vous pourrez toujours jeter votre dévolu sur Libertex. Parce que nous proposons des positions CFD longues et courtes sur une gamme de paires majeures telles que EUR/USD, GBP/USD et JPY/USD, ainsi que sur des paires plus exotiques telles que CHF/USD et AUD/USD, vous êtes sûr de trouver un actif sous-jacent et une direction qui vous conviennent. Avec des spreads très bas à partir de 0,2 pips et un effet de levier jusqu'à 30:1, Libertex offre des conditions parmi les plus compétitives du marché. Outre les paires de devises, Libertex propose également des CFD sur l'indice du dollar américain, les principaux indices boursiers et bien plus encore ! Pour en savoir plus sur ce que Libertex peut vous offrir ou pour créer votre propre compte de trading, rendez-vous sur www.libertex.com/signup

Avertissement sur les risques: les CFD sont des instruments complexes et s'accompagnent d'un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 85,9 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Des spreads serrés s'appliquent. Veuillez consulter nos spreads sur la plateforme. Vous devriez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.