Que sont les actions “Blue Chip”?

Que sont les actions “Blue Chip”?


06 juin 2019

Le terme « blue chips » est souvent utilisé pour faire référence aux actions, mais peu de gens savent en réalité ce qu’il signifie. Dans cet article, nous allons évoquer les caractéristiques d’une action qualifiée de blue chip, en donner la définition, la traduction et quelques exemples, puis étudier les différentes manières de les échanger.

Définition : qu’est ce qu’une action blue chip ?

Il n'existe pas de définition précise des actions blue chips. La traduction du terme désigne les actions de sociétés de grande renommée, établies et rentables. Ce sont généralement des entreprises qui existent depuis un certain temps et qui vendent des produits et des marques bien connus du public. Ces entreprises, généralement côtées sur le CAC 40 ou d’autres indices nationaux, possèdent une notoriété de leader sur leur marché. Elles proposent généralement des actions qui résistent aux aléas économiques et aux crises financières. Un grand nombre de ces sociétés sont des multinationales qui sont distribuées dans le monde entier.

Le terme «blue chip» (traduction d’“actions de premier ordre”) vient en réalité du poker, où les jetons bleus ont la plus grande valeur. Le terme a été utilisé pour la première fois en référence aux actions d'entreprises à forte notoriété dans les années 1920.

La plupart des actions blue chip (dites “de premier ordre”) annoncent des bénéfices stables et relativement prévisibles. Elles distribuent chaque année des dividendes, et constituent ainsi des placements financiers intéressants. Celles-ci diffèrent des actions spéculatives, dont beaucoup ne sont pas encore rentables ou connaissent une forte volatilité.

Enfin, presque toutes les actions blue chip font partie des principaux indices de marché tels que le CAC 40, ou les indices étrangers Dow 30, S & P500 et FTSE 100.

Johnson and Johnson, 1970 à 2019 – L’exemple typique d’une action blue chip
Johnson and Johnson, 1970 à 2019 – L’exemple typique d’une action blue chip

Quelques exemples d’actions blue chip

Voici des exemples d’actions de premier ordre bien connues. Ce tableau répertorie diverses actions de différentes industries considérées comme étant de premier ordre. Il ne s’agit pas nécessairement des plus gros ou des meilleurs atouts, mais plutôt d’un échantillon d’actions représentatif issus de différents secteurs.

EntreprisePrix de venteCapitalisation (milliards)
Microsoft$ 117.65$ 892
Apple$ 186.12$ 883
Amazon$ 1,761$ 852
Johnson & Johnson$ 137.60$ 369
JP Morgan$ 106.80$ 345
Exxon Mobile$ 80.87$ 343
Visa$ 154.59$ 336
Walmart$ 99.85$ 289
Bank of America$ 29.65$ 287
Pfizer$ 42.30$ 244
Merck and Co.$ 81.29$ 214
The Boeing Company$ 373.43$ 213
Coca Cola$ 45.46$ 196
Walt Disney$ 110$ 163
McDonald's$ 183$ 140
Starbucks$71.38$ 88

Vous connaissez sans doute la plupart des blue chips, sinon toutes. Vous remarquerez également que ces sociétés sont les chefs de file de leurs industries respectives et que la plupart d’entre elles existent depuis 40 ans ou plus.

Les avantages et inconvénients d’investir dans des actions blue chip

Les avantages et inconvénients d’investir dans des actions blue chip

Il est très rare que les entreprises de premier ordre fassent faillite. Cela signifie qu'il y a moins de risque que le cours d'une action ne se redresse pas après une baisse de sa valeur.

Les blue chips sont des entreprises qui ont prouvé leur modèle économique et qui ont utilisé des bénéfices non distribués pour développer leurs activités chaque année. La plupart d’entre elles ont également un avantage concurrentiel qui les distingue, ce qui rend la perte de parts de marché très difficile.

À l’inverse, les actions qui ne sont pas considérées comme des blue chips sont souvent négociées à des prix qui reflètent leur potentiel futur, plutôt que leurs bénéfices réels. Si ce potentiel n'est pas réalisé, le cours de l'action sera ajusté à un moment donné dans le futur.

Les grands investisseurs institutionnels, ainsi que les traders particuliers, conservent la majeure partie de leurs fonds dans des blue chips et aiment acheter lorsque les prix baissent. Cela réduit la volatilité de ces actions et augmente leur liquidité.

L’inconvénient majeur des blue chips est que ces sociétés ne se développent pas aussi vite que les petites entreprises, qui offrent généralement une forte croissance. Chaque année, un groupe d'actions (généralement des valeurs technologiques) surpasse les blue chips, malgré que cette envolée s'accompagne d'une volatilité et d'un risque accrus.

Certaines grandes entreprises peuvent subir un déclin terminal en raison de l'évolution de la technologie ou des tendances de la consommation. Les fabricants de caméras analogiques et les constructeurs automobiles sont des exemples d'entreprises qui connaissent ce type de déclin.

De nombreuses chaînes de grande distribution traditionnelles sont actuellement en déclin.

Pour cette raison, les investisseurs potentiels doivent toujours se demander s’il est probable qu’une industrie existera à l’avenir avant d’investir dans une entreprise de ce secteur, car les investissements sur des blue chips se font généralement à très long terme.

 

Comment investir dans des actions blue chip ?

Il y a plusieurs façons d'investir dans les blue chips. Vous pouvez acheter directement ces actions, acheter des CFD, des trackers, négocier des contrats à terme, ou des options binaires sur les actions.

Acheter et conserver des actions blue chips

L’approche traditionnelle en matière d’investissement dans les blue chips consiste à les acheter et à en devenir propriétaires à long terme. C’est ce que fait Warren Buffett, qui est comme vous le savez l’investisseur le plus célèbre au monde.

Cette approche possède des avantages et des inconvénients. Si vous possédez des actions d'une société qui réalise des bénéfices constants au fil du temps, celle-ci réinvestira ces bénéfices. Cela permet aux revenus de s'accumuler, phénomène qui peut se répéter sur une période assez longue.

En outre, si le rendement en dividendes augmente avec le temps, vous gagnerez régulièrement un très bon revenu par rapport au montant que vous avez initialement investi.

Cependant, le fait de miser sur des blue chips présente aussi des inconvénients. Tout d’abord, il n’est pas si facile de prédire quelles sont les actions qui continueront à générer des bénéfices sur une très longue période. Il s’agit là de l’aléa boursier. Tous les blue chips ne continuent pas à rapporter de l'argent aux investisseurs, année après année. Polaroid et Kodak étaient autrefois des sociétés considérées comme des blue chips et ont toutes deux déposé leurs bilans respectifs.
De plus, alors que les blue chips génèrent généralement des gains stables dans le temps, leurs rendements moyens sont inférieurs à ceux que l’on peut générer en investissant dans des actions dont l’horizon de croissance est plus rapproché ou en négociant activement des valeurs de référence.

Trader des actions en blue chip

Trading Blue Chip Shares

Négocier activement des actions de premier ordre peut s'avérer très gratifiant si on le fait correctement. Bien que les sociétés de blue chip ne subissent pas la même volatilité que les cours des actions spéculatives à forte croissance, elles ne courent pas le même risque et permettent donc d’accéder à des performances intéressantes à long terme.

Les mouvements de prix des blue chips sont beaucoup plus prévisibles. Les actions de ces entreprises de grande qualité arrivent parfois en surachat et se vendent ainsi plus cher que leurs valeurs. Les traders surveillant des indicateurs tels que le RSI savent que le prix du marché va finir par baisser. Cependant, les grands fonds institutionnels cherchent toujours à détenir des actions de premier ordre lorsqu'ils peuvent les obtenir à bon prix.

En tant que trader particulier, tout ce que vous avez à faire, c’est d’attendre que le prix baisse suffisamment, puis d’attendre que les volumes d’achat augmentent et que les prix commencent à monter. Lorsque vous voyez de gros volumes de transactions apparaitre sur un graphique, vous savez que les institutions financières en sont des acheteurs à ce prix, ce qui signifie que les risques de chute significative du titre financier sont beaucoup moins élevés. Cela offre aux traders une meilleure gestion du risque, avec des pertes limitées et des profits beaucoup plus réguliers.

Les traders avisés peuvent générer d'importants bénéfices en passant d'un blue chip à un autre: ils achètent des actions moins chères lorsqu'ils voient augmenter leur volume d'achat, suivent la tendance jusqu'à ce que le prix cesse d'augmenter, puis recherchent une prochaine action blue chip bon marché à acheter.

Les contrats à terme

Les contrats à terme sont des contrats dérivés négociés en bourse qui permettent aux traders d'utiliser un effet de levier et de se placer sur des positions longues et courtes. Les contrats à terme peuvent être négociés sur des indices d'actions, des produits de base, des obligations et même sur des actions dont la liquidité est importante, telles que les blue chips. Ils permettent aux traders actifs d'augmenter la taille de leur portefeuille sans utiliser davantage de capital. Bien entendu, cela augmente les profits et les pertes, mais avec une gestion du risque disciplinée, la stratégie peut être plus rentables que de négocier les actions elles-mêmes.

L'inconvénient des contrats à terme (outre le risque accru) est que la taille du contrat est généralement trop importante pour la plupart des traders. De plus, dans la majorité des cas, un compte chez un courtier spécialisé en contrats à terme est requis.

Les contrats sur la différence (CFD)

Les CFD sont un autre type de contrats dérivés, et sont similaires aux contrats à terme, bien qu'ils ne soient pas négociés en bourse. Les CFD peuvent être négociés directement avec les banques et les courtiers. Sur la plupart des autres aspects, ils sont identiques aux contrats à terme, mais ont des valeurs plus petites, souvent à l’échelle d’une action.

Les CFD sont idéaux pour les traders et les investisseurs. Ils permettent aux traders d'utiliser un effet de levier en négociant sur des marges et peuvent également être négociés sur des positions longues et courtes. Les CFD conviennent donc parfaitement à ceux qui souhaitent négocier activement des actions blue chips.

Les trackers (ETF)

Les trackers sont des paniers d'actions négociés en bourse au même titre que les actions qu'ils détiennent. Dans la plupart des cas, un fonds négocié en bourse (FNB) suit un indice tel que le CAC 40, l'indice Dow Jones Industrial Average, Nasdaq ou FTSE 100.

Étant donné que la plupart des principaux indices boursiers sont composés de titres de premier ordre, les trackers offrent aux traders un moyen de négocier un groupe d’actions blue chips en un seul titre financier. Les trackers ont une volatilité et un risque plus faibles que les actions individuelles, mais peuvent également être négociés avec un effet de levier en utilisant des CFD et d'autres contrats dérivés.

Les options binaires

Les options binaires sont également un type de contrat dérivé, mais ont un engrenage et un risque beaucoup plus élevés. Une option binaire est comme un pari purement aléatoire, et expire avec un profit important ou sans valeur. Ces instruments peuvent être négociés sur toutes sortes de marchés pendant une période donnée.

Pour ceux qui veulent miser sur les cours des actions blue chip atteignant des niveaux spécifiques, à une heure ou une date spécifique, les options binaires sont une option à considérer, même si leur trading par les particuliers est très réglementé. Une gestion prudente et judicieuse des risques est recommandée.

Conclusion

Les blue chips peuvent offrir à la fois des gains stables au fil du temps et de grandes opportunités de trading pour les traders actifs. Il existe également un grand nombre d'instruments que les traders peuvent utiliser pour échanger des blue chips, en fonction de leur style de trading personnel.

Pourquoi trader avec Libertex ?

Libertex est une plateforme de courtage et de négociation qui propose des CFD sur 50 actions américaines et européennes, dont la plupart sont considérées comme des valeurs blue chips. De plus, les clients peuvent échanger des CFD sur des matières premières, des indices, des trackers et des cryptomonnaies avec un effet de levier pouvant atteindre 30 fois la valeur du portefeuille. Pour commencer à en apprendre davantage sur le négoce d'actions de premier ordre, sans prendre de risque sur votre capital, vous pouvez ouvrir un compte de démonstration à tout moment.

Libertex propose :

  • 213  actifs financiers
  • Compte démo gratuit
  • Plateforme de trading simple adaptée même aux débutants 
  • 50% de réduction sur la commission pour les nouveaux traders
  • Support technique 24h/24, 5jours/7 
  • Effet de levier pouvant aller jusqu'à 1:30 pour les clients de détail et jusqu'à 1:600 pour les clients professionnel
  • Écart zéro

Précédent

Négociez avec Libertex !

Inscrivez-vous à Libertex et commencez à négocier !

S'INSCRIRE
Sommaire